confrontation


confrontation

confrontation [ kɔ̃frɔ̃tasjɔ̃ ] n. f.
• 1463; « limite » 1346; lat. médiév. confrontatio
Action de confronter (des personnes ou des choses). comparaison. Confrontation de deux écritures. Confrontation de témoins, de l'accusé avec les témoins. Fig. « cette confrontation désespérée entre l'interrogation humaine et le silence du monde » (Camus). ⊗ CONTR. Isolement, séparation.

confrontation nom féminin (latin médiéval confrontatio, -onis) Action de confronter des personnes, de les mettre face à face, en présence : La confrontation d'un accusé avec des témoins. Action de rapprocher des choses, de les comparer en les opposant : La confrontation des points de vue. Conflit entre deux groupes ou deux pays : Confrontation armée. Acte d'instruction qui permet au juge d'instruction d'interroger un individu en présence d'un ou plusieurs témoins, d'une des parties ou de la personne mise en examen, afin de confronter leurs dires.

confrontation
n. f. Action de confronter des personnes, des choses.

⇒CONFRONTATION, subst. fém.
A.— DR. PÉNAL. Action de confronter un prévenu avec sa victime ou un témoin (cf. confronter II A). Confrontation des témoins. Il faut bien aboutir, devant l'une ou l'autre juridiction, à la confrontation d'Esterhazy avec les experts qui le contredisent (CLEMENCEAU, L'Iniquité, 1899, p. 102). Une confrontation entre les prévenus et le plaignant aura lieu la semaine prochaine (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 2, col. 8).
B.— P. ext.
1. [Des pers. sont mises en présence, mais hors du contexte jur.; cf. confronter II B 1, III A 1 et 2, III B 2] De toutes les tâches qu'il [Beethoven] a assumées, celle-ci — la « Messe » — la confrontation de l'homme avec son Dieu — est la plus haute (R. ROLLAND, Beethoven, t. 2, 1928, p. 328). Me voilà seul, en face de moi-même. Pour cette confrontation-là, il n'y a pas d'attitude à prendre, ni d'illusions à ménager (DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, p. 261).
2. [Des pers. sont mises face à qqc.; cf. confronter II B 2 et III A 2] Tieck a connu, pour ne jamais y revenir, une confrontation avec le divin, qui a pris la forme d'une apparition lumineuse (BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, p. 224).
3. [Des choses sont mises en présence]
a) [L'idée dominante est celle de face à face] J'avais besoin d'une grandeur. Je la trouvais dans la confrontation de mon désespoir profond et de l'indifférence secrète d'un des plus beaux paysages du monde (CAMUS, L'Envers et l'endroit, 1937, p. 101) :
1. La conclusion dernière du raisonnement absurde est (...) le rejet du suicide et le maintien de cette confrontation désespérée entre l'interrogation humaine et le silence du monde.
CAMUS, L'Homme révolté, 1951, p. 16.
b) [À l'idée de face à face s'ajoute celle d'appréciation par comparaison; cf. confronter II B 2] Action de confronter (des choses, des faits, des idées, etc.) pour mettre en évidence les rapports de ressemblance ou de différence sur lesquels fonder son opinion. La confrontation de notre souvenir à la réalité nouvelle (PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 917). Une œuvre d'art vaut par elle-même et non par les confrontations qu'on peut faire avec la réalité (JACOB, Le Cornet à dés, 1916, préf., p. 17). L'expérience de confrontation à laquelle je me suis livré ces derniers jours entre les journaux dictés et ceux, plus anciens, écrits à la main (DU BOS, Journal, 1927, p. 387).
c) [À l'idée de face à face s'ajoute celle d'affrontement, d'antagonisme, de conflit; cf. confronter II B 3] Action de confronter, de mettre face à face, de faire s'affronter, s'opposer (des choses). Croire, c'est refuser de mettre en balance; il y a, à la racine de la foi, une volonté de non-confrontation (MARCEL, Journal métaphysique, 1919, p. 216) :
2. ... le grandissement de David. Cela est énorme. C'est la confrontation extraordinaire — du pouvoir établi et du pouvoir personnel — qui s'établit. Ce conflit est le fond philosophique de l'affaire actuelle.
VALÉRY, Correspondance [avec Gide], 1898, p. 338.
En partic. Débat permettant à chacun d'exposer et de défendre son point de vue, face aux points de vue comparés des autres participants; conversation durant laquelle les interlocuteurs s'affrontent. Les conversations avec Xavière dégénéraient aussitôt en confrontations haineuses (S. DE BEAUVOIR, L'Invitée, 1943, p. 401). La mauvaise conscience aspire à l'aveu et au pardon, la conscience inquiète à la confrontation et au dialogue (MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 487) :
3. ... la confrontation des idées, dès lors qu'elle met en cause les errements accoutumés et les hommes en place, revêt le tour intransigeant des querelles théologiques.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954 p. 14.
Rem. On rencontre ds la docum. le synon. vieilli confrontement, subst. masc. L'une des seules positions philosophiques cohérentes, c'est ainsi la révolte. Elle est un confrontement perpétuel de l'homme et de sa propre obscurité. Elle est exigence d'une impossible transparence. (CAMUS, Le Mythe de Sisyphe, 1942, p. 77).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1341 « partie limitrophe de deux propriétés » (Arch. JJ 73, f° 272 r° ds GDF.) — 1593, Charron ds HUG.; 2. a) 1585 confrontations de tesmoings (N. DU FAIL, Contes d'Eutrapel, t. 1, p. 215 ds IGLF); b) 1690 confrontation des écritures (FUR.). Empr. au lat. médiév. confrontatio attesté en 1080 au sens de « partie limitrophe de deux propriétés » et au XIIIe s. au sens de « collationnement de deux choses en vue d'une comparaison » (v. DU CANGE). Fréq. abs. littér. :183. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 144, b) 119; XXe s. : a) 148, b) 502. Bbg. Nouv. venus. Amis lex. fr. Lex. dern. 1975, n° 2, p. 3.

confrontation [kɔ̃fʀɔ̃tɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1385, en dr., confrontation de témoins; « limite », 1341; lat. médiéval confrontatio, du supin de confrontare. → Confronter.
1 Action de confronter (des personnes, des choses). Comparaison. || La confrontation de deux textes, de deux écritures. || Confrontation de témoins. || Ordonner la confrontation de l'accusé avec les témoins.
1 Il est très important que l'on confronte tous les témoins avec le prévenu, et qu'en ce point la confrontation ne soit pas arbitraire.
Voltaire, Politique et Législation, Procédure criminelle.
2 Fig. Le fait de mettre en présence pour comparer. || La confrontation des idées. || Une confrontation d'idées. || Confrontation entre personnes, entre organisations.
2 La conclusion dernière du raisonnement absurde est (…) le rejet du suicide et le maintien de cette confrontation désespérée entre l'interrogation humaine et le silence du monde.
Camus, l'Homme révolté, Introduction, p. 16.
REM. On trouve (rarement) dans le même sens confrontement, n. m. (de confronter).
3 L'une des seules positions philosophiques cohérentes, c'est ainsi la révolte. Elle est un confrontement perpétuel de l'homme et de sa propre obscurité. Elle est exigence d'une impossible transparence.
Camus, le Mythe de Sisyphe, I, La liberté absurde, in Essais, Pl., p. 138.
CONTR. Isolement, séparation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Confrontation 3 — Confrontation (jeu de figurines) Confrontation jeu de figurines [[Fichier:|]] autre nom {{{autre1}}} auteur …   Wikipédia en Français

  • Confrontation — may refer to: The 1962 66 Indonesia–Malaysia confrontation, also known as the Konfrontasi Confrontation (Bob Marley The Wailers album) Confrontation (Soilent Green album) Confrontation (Face to Face album) Confrontation (journal) Confrontation… …   Wikipedia

  • Confrontation — (je nach Version des Regelwerks auch CO, CO2 oder CO3 genannt) ist ein Tabletopspiel der Firma Rackham, die ihren Sitz in Frankreich hat. Den deutschen Vertrieb der Figuren übernahm lange Zeit der Berliner Verlag Beutelsend. 2005 wurde der… …   Deutsch Wikipedia

  • confrontation — UK US /ˌkɒnfrʌnˈteɪʃən/ noun [C or U] ► a situation in which people or groups with opposing ideas or opinions disagree angrily: confrontation between sb and sb »The agreement ended a potentially serious confrontation between management and unions …   Financial and business terms

  • Confrontation — Confrontation …   Википедия

  • confrontation — I (act of setting face to face) noun act of facing, approach, audience, colloquy, coming together, conference, consultation, dialogue, discussion, encounter, engagement, interview, meeting, parley, rencounter associated concepts: right of… …   Law dictionary

  • confrontation — CONFRONTATION. s. f. L action de confronter des personnes les unes aux autres. Il ne se dit qu en matière criminelle, en parlant ou des témoins que l on confronte à un accusé, ou des accusés que l on confronte ensemble. Récolement et… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • confrontation — Confrontation. s. f. v. L action de confronter des tesmoins à l accusé. Recollement & confrontation de tesmoins. Il se dit aussi De l examen qu on fait de deux escritures en les comparant l une avec l autre. La confrontation des escritures …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Confrontation — Con fron*ta tion, n. [LL. confrontatio.] Act of confronting. H. Swinburne. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Confrontation — (v. lat., Rechtsw.), die criminalrichterliche Handlung, wodurch 2 beim Criminalverhör (s.d.) sich widersprechende Angeschuldigte, od. Zeugen, od. ein Angeschuldigter u. ein Zeuge einander gegenüber gestellt werden, um vor besetztem Gericht über… …   Pierer's Universal-Lexikon